blog LES DECOUVERTES DE DAWN

logo-les-decouvertes-de-dawn.jpg










Chronique de Dawn

 

Résumé

 

Il s’agit d’une dizaine de nouvelles mélodiques et inventives prenant pour base un événement, une photo, une chanson,… réécrites ou avec des personnages inventées, illustrées par des extraits de titres plus ou moins connus, ce recueil nous permet un voyage en musique. Toutes différentes et courtes, il n’est pas possible d’en faire un résumé.

 

Mon avis

 

D’abord, merci beaucoup à Jean-Christophe Kieffer, lui-même, qui m’a proposé directement de découvrir son univers.

J’ai beaucoup aimé ! Ce recueil de nouvelles est une réussite, un petit ovni entre littérature et musique. La narration des nouvelles est principalement effectuée à la première personne, ce qui nous permet de découvrir l’histoire, les événements directement en même temps que le personnage, d’être dans sa tête, de nous interroger avec lui. La base de chaque nouvelle est la musique, soit le point de départ, l’idée de la nouvelle est issu d’un événement musical, des paroles d’une chanson, soit la musique est là pour illustrer l’événement choisi qu’il démarre d’une photographie ou d’un événement historique ou personnel. Les histoires contées sont toutes différentes, les époques, les personnages, les situations changent d’une nouvelle à l’autre. Certaines nouvelles sont surprenantes, d’autres sont drôles, beaucoup sont touchantes.

Les conclusions de ces nouvelles s’imposent parfois à nous, si l’événement est connu, on s’attend un peu à la fin, s’il est inconnu du lecteur, on se demande où Jean-Christophe Kieffer veut nous emmener, parfois on pense avoir trouvé et c’est le cas et souvent, Jean-Christophe Kieffer nous a joliment et avec réussite, “mené en bateau”.

J’ai beaucoup aimé les nouvelles qui prenait pour base des faits réels historiques ou personnels. Une réécriture des événements de Dallas et du Président Kennedy (Tête en l’air) ou encore la magnifique rencontre de deux personnes à l’occasion de la chute du mur de Berlin (Une photo, deux familles). Cette nouvelle se base sur la photo de Raymond Depardon.

 

Ou encore  Ad Vietnam aeternam, qui se base également sur une photographie (de Nick Ut, très dure) et qui nous place dans la vie d’un pasteur, ancien du Vietnam et qui vit avec un secret qui le ronge.

Chacune des nouvelles est l’occasion d’un voyage musical et de découvertes. Des extraits de chansons qui donnent envie de se réécouter AC-DC, Cohen, Bashung,…, d’autres extraits que je ne connaissais pas et qui m’ont permit de découvrir ou de redécouvrir des artistes et certains de leurs titres(The Doors, R.Hantson…).

Toutes les références sont données dans le recueil et à l’ère d’Internet, il est facile d’aller chercher les clips, les chansons, etc.

De la même manière, poussée par la curiosité, j’ai cherché les photographies évoquées dans certaines nouvelles et me suis replongée dans l’histoire de ces événements. Bien sur, toutes les nouvelles se comprennent et se lisent très bien sans ça,  si on n’a pas le temps, ni l’envie de faire des recherches supplémentaires.

Jean-Christophe Kieffer joue sur les sonorités et sur les mots avec subtilité. C’est très agréable à lire. Très bien écrit, vivant, dans un style plutôt oral comme si on nous parlait à nous lecteur, comme des confidences, et tout cela est très travaillé. J’ai beaucoup apprécié le moment passé à cette lecture.

 

Voici quelques titres et l’idée principale associée (je vous laisse admirer les jeux de mots dans certains titres!) :

- Conte à rebours (jusqu’ici, tout va bien), retraçant le destin d’un couple dont le début commence comme dans un conte pour enfants
…sur des airs de Zazie, Bashung, Cabrel,…

- As et décès , évoquant l’histoire d’un chanteur, joueur de poker
“I’m on a Highway to Hell…“

- Aux balles du samedi soir, quand le Grand Jacques reçoit un ordre de mobilisation
…des titres et des personnages inspirés de Jacques Brel…

- Arno et Florence, sur les rencontres qui bouleversent votre destin
…sur des airs de The Cranberies, S. O’Connor, Steppenwolf,…

- Tout slam est bien égal, une conclusion en chanson
Impressionnant slam où Jean-Christophe Kieffer se livre en musique.

 

C’est juste une petite sélection pour vous donner une idée mais elles valent toutes le détour ! Je ne peux pas choisir une nouvelle plutôt qu’une autre parce que j’ai été touchée plus d’une fois par les textes.

 

J’ai beaucoup aimé aussi la dernière partie : Les aventures inachevées de Monsieur K. Lambourg, un bonus, “tout ce que vous ne lirez pas dans ce recueil”, drôle et touchant. Drôle parce que certains titres sont tirés par les cheveux avec des jeux de mots pas possible (J’irai dormir (c’est le drame de Haute-Savoie), la pelle de la forêt, …) et touchant, parce que les sujets qui auraient pu être développés, sous ces titres, eux ne sont pas toujours sujet à la rigolade. Les nouvelles lues précédemment sont tellement bien, qu’on se demande “pourquoi ?!” on ne pourra jamais lire ces histoires-là !

Un bémol à cette lecture ? Quand c’est si bien c’est trop court ! Mais c’est sans compter qu’on peut retrouver Jean-Christophe Kieffer sur le site : http://laviemamuse.e-monsite.com/

N’hésitez pas à vous y rendre pour découvrir son univers, il y a quelques nouvelles et quelques écrits en ligne pour vous faire une idée  4 inédits sont en ligne

Et moi sur ce site, j’ai un énorme coup de cœur pour deux nouvelles : Bijou,le joyau de la Reine (ceux qui me connaissent comprendront tout de suite, pour les autres, cet écrit évoque Queen, mon groupe préféré) et L’aire de rien, qui prend pour base le mythique “Hotel California” des Eagles.

 

Merci encore à Jean-Christophe Kieffer de m’avoir contacté et de m’avoir permis de découvrir ce recueil et son univers.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×