blog LIRE OU MOURIR

logo-lireoumourir.jpg




Blog « LIRE OU MOURIR » (10/04/2012)

Chronique de Platinegirl

 

J'ai souhaité lire "Rock, Inch, Hair" à cause de son titre: un recueil qui commence avec une telle dose de bonne humeur et d'humour ne pouvait que me tenter, surtout dans la mesure où je savais par avance que je lirais ce recueil au bureau, par petits bouts, pendant un pause-déjeuner bien trop courte pour changer d'air. De l'humour, c'est alors indispensable pour oublier la morosité de son quotidien!

J'ai lu ce recueil en format PDF, mais il est aussi disponible sur le site de l'éditeur en format papier, si cela vous intéresse. Même si c'est un livre numérique, il est bien mis en page, notamment grâce à une couverture très sympathique et à des illustrations au niveau de chaque titre de nouvelles. Je ne vous parlerais pas du volume du livre, évidemment, mais sachez qu'il fait 94 pages qui se tournent toutes seules tant la plume de Jean-Christophe Kieffer est vive et agréable à parcourir.

Les onze premières nouvelles du recueil (la dernière étant un florilège des idées de nouvelles qu'a eu l'auteur) sont vraiment très sympathiques. J'ai beaucoup aimé leur diversité tant elles s'appuient sur des histoires différentes, des ressorts et rebondissements vraiment variés, des univers opposés,... Elles se complètent très bien les unes avec les autres grâce à l'apport de paroles de chansons dans leur histoire, ce qui nous permet de voir qu'il y a bien une musique pour chaque moment de la vie (je l'ai toujours su, faut voir le classement thématique des musiques sur mon lecteur MP3!).

Certes, j'ai envie de dire qu'aucune de ses nouvelles n'est de la "grande littérature" (heureusement pour moi qui n'aime pas ça!), mais elles sont toutes très distrayantes, certaines font réfléchir, d'autres surprennent, il y en a qui émeuvent, ou encore d'autres qui font sourire... Et, franchement, c'est tout ce que je demande à un recueil de nouvelles, un tel format de texte n'aide pas à accrocher toutes les subtilités des personnages, par exemple.

Je finis cette partie sur les titres des nouvelles qui sont, à l'instar du titre de ce recueil, truffés de bons jeux de mots.

 

Au final, si, comme moi, vous pensez que la lecture est une porte vers la détente et non pas la prise de tête, n'hésitez pas à découvrir l'univers musical de Jean-Christophe Kieffer, un univers qui m'a bien plu même si, je l'avoue, je ne suis pas fan de la majorité des chansons françaises qu'il a sélectionné pour illustrer ses histoires (une nouvelle preuve de son talent, non?).








Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.